Accueil > eco-droit, seconde > Chapitre 2 : Les conditions d’exercice des métiers

Chapitre 2 : Les conditions d’exercice des métiers

Chapitre 2 : Les conditions d’exercice des métiers

I – Quelles sont les conditions à remplir pour accéder à un métier ?

Afin d’exercer efficacement un métier, un apprentissage plus ou moins long est nécessaire (2 ou 3 années pour exercer le métier de magasinier cariste selon le diplôme préparé). Cet apprentissage permet d’obtenir une qualification nécessaire pour exercer ce métier.

L’apprentissage peut avoir lieu :

  • en formation initiale, c’est-à-dire avant d’entrer dans la vie active, grâce au système scolaire ;
  • en formation continue ou continuée, c’est-à-dire via la formation dispensée par les entreprises à leurs salariés tout au long de leur vie professionnelle

II – Pourquoi les métiers évoluent-ils ?

Ces formations professionnelles sont importantes pour permettre aux salariés de s’adapter aux évolutions de leur métier.

En effet, les évolutions technologiques réclament de plus en plus la maîtrise des technologies de l’information et des communications (ex : maîtrise de logiciels spécifiques).

Selon l’entreprise dans laquelle un salarié travaille, le métier sera donc exercé de façon différente (tant au niveau de l’organisation du temps de travail, que du travail en équipe, que des outils à utiliser). Le contexte dans lequel s’exerce un métier est donc également important (ex. : un artisan boulanger n’exerce pas son activité dans les mêmes conditions qu’un responsable de production dans une usine de fabrication de pains et pâtisseries industriels).

III – Pourquoi faut-il se former tout au long de la vie ?

La formation tout au long de la vie professionnelle est donc devenue aujourd’hui indispensable pour permettre aux salariés de s’adapter aux évolutions de leur métier.

Plusieurs dispositifs existent :

  • la formation continue (organisée par les entreprises dans le cadre de leur plan de formation) : les salariés suivent régulièrement des stages de formation proposés et pris en charge par leur employeur ;
  • l’acquisition de titres de qualifications professionnelles : le certificat de qualification professionnelle reconnaît au salarié une qualification professionnelle, un savoir-faire, des compétences dans une branche donnée, pour un métier donné. Il en existe plus de 400 dans une soixantaine de branches (ex : dans l’industrie hôtelière, l’immobilier…).

Télécharger

Catégories :eco-droit, seconde
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s